131 euros en 2013, 133 euros en 2014, c’est le prix que vous devez payer pour financer la télévision et la radio publique. Pour être plus précis, il s’agit de la taxe collectée au bénéfice des groupes publics France Télévisions, Radio France, Arte France, Audiovisuel extérieur de la France (chargée de RFI, France 24 et TV5 Monde) et enfin de l’INA(1). En 2014, cette taxe rapportera 3,55 milliards d’euros soit plus de 92% du financement de l’audiovisuel public.

Une taxe qui ratisse large…

Adossée à la Taxe d’Habitation depuis 200x, elle concerne plus de 26 millions de français:

Par toutes les personnes physiques imposables à la taxe d’habitation au titre d’un local meublé affecté à l’habitation, à la condition de détenir [..] un appareil récepteur de télévision ou un dispositif assimilé permettant la réception de la télévision.
Code Général des Impôts – art. 1605(2).

Dans le cas général, il vous suffit d’avoir une télévision pour payer cette taxe, que vous la regardiez ou non, que vous regardiez les chaines publiques ou non. Vous payez pour la possibilité de regarder ces chaînes (ou d’écouter ces radios).

Comme si cela ne suffisait pas, une brillante idée de notre actuel président de la république voudrait voir l’élargissement de la redevance au-delà de la télévision, c’est à dire aux possesseurs de smartphone, PC ou bien tablette(3). A noter que selon une question au parlement du député UMP André Schneider, cet élargissement ne rapporterait quasiment rien aux caisses de l’État(4). 98,3% des français possèdent une télévison; la différence entre ce chiffre et celui des impôts provient des exonérés (+75ans, non assujéttis à la Taxe d’Habitation,…).

… Pour une faible part d’audience

Entre 2007 et 2013, le groupe France Télévisions a vu baisser son audience de 35,9% à moins de 28,6%(5). La montée des nouvelles chaînes de la TNT, ainsi que des chaînes d’informations en continue (BFMTV/i-Télé) contribue grandement à cette baisse. En 1983, l’ancêtre de France 2, « Antenne 2 » se taillait la part du lion avec 46,%, alors que 30 ans plus tard, la chaîne tombait à 14%…

PdA en % (1995-2012)
PdA en % (1995-2012)

Fait remarquant, la chaine France Ô a réalisé un chiffre que l’on ne voit quasiment jamais sur les courbes d’audiences. le 25 octobre, entre 18h30 et 20h la chaine a fait 0% de part de marché. Selon les chiffres de Médiamétrie; ce sont seulement 4.000 téléspectateurs, au maximum(6). A noter aussi le vieillissement des téléspectateurs:

Age moyen des téléspectateurs en 2012
Age moyen des téléspectateurs en 2012

Négation de l’utilitarisme

Outre ces considérations économiques, il reste à comprendre que la majeur partie des français assujettis à cette taxe ne jouissent pas, et ne souhaitent pas jouir de l’audiovisuel public. La possession d’une télévision ou la simple possibilité  de réception doit-elle doit-elle entrainer cette taxe ? Quelle plus value ces chaines publiques apportent-elles ? La sacro-sainte « utilité publique » parait abusive…

  1. AN: Evolution des crédits en faveur de l’audiovisuel public en 2014 []
  2. CGI: Art. 1605 Redevance audiovisuelle []
  3. Le Figaro: Hollande souhaite élargir la redevance au-delà de la télé []
  4. Assemblée Nationale: Question n°66331 []
  5. Médiamétrie: L’audience de la télévision en 2013 []
  6. Atlantico: la chaîne France Ô a fait… 0% de part d’audience []
En haut