Après plusieurs semaines de baisse, le cours du pétrole continue d’affoler le milieu de l’énergie. Cette chute entraine les sociétés pétrolières à baisser leurs investissements, comme l’a fait BP il y a quelques jours(1), ou en diminuant le nombre de plateformes opérationnelles. Ainsi, Baker Hughes publie ses statistiques hebdomadaires(2):

Certains groupes de pression écologistes voient dans cette baisse, un aveu de faiblesse, criant à la fin de l’ère du pétrole. Fausse alerte: la production de pétrole est toujours en nette augmentation; pour réduire les coûts, les plateformes moins rentables sont stoppées temporairement, pour accélérer celles qui sont plus rentables. Ainsi, la production aux Etats-Unis continue d’augmenter, pour atteindre des niveaux de production records, similaires à ceux de 1970(3).

  1. BP: Reports Fourth Quarter and Full Year 2014 Results []
  2. Baker Hughes: U.S. Rig Count Summary Report []
  3. EIA: Weekly U.S. Field Production of Crude Oil []
En haut